La malpropreté chez les chats est un problème fréquent de consultation en clinique vétérinaire. Elle se caractérise par des mictions, du marquage urinaire voir des défécations dans un lieu jugé par l'homme comme inapproprié.

 

 la malpropreté féline peut avoir une cause comportementale, mais aussi une cause médicale qui peut être réglée relativement facilement lorsqu’elle est identifiée. 

 

Ou urine principalement le chat malpropre?

 

Sur le lit, le tapis de la salle de bain ( ça sent bon les pieds!), le fauteuil, le canapé, les chaussures, le linge sale ou propre......

 

Pourquoi ? parce que c'est mou , confortable et qu'on s'y sent bien et en plus ça sent bon ....

 

 

 

 

 

 

 


1/ Éliminer une cause médicale 

 

Il convient dans un premier temps de réaliser une analyse d’urine, afin d'éliminer les causes de cystite ( inflammation de la vessie) qui ont principalement 3 origines :

  • Une origine alimentaire 

Une alimentation inadaptée entraîne  la formation de cristaux puis de calculs dans la vessie . Ces calculs, qu’ils soient gros ou petits, sont très irritants pour les parois du système urinaire : ils causent des petites blessures dont l'une des manifestations est la malpropreté.

 

La majorité des calculs chez le chat peuvent être dissous grâce à une nourriture adaptée, qui modifie le pH urinaire et favorise ainsi la dissolution des calculs. Elle peut être donnée le temps de les dissoudre, mais est généralement recommandée à vie lorsque l’on a établi qu’un  chat était à risque de calculs urinaires.

  • Le stress, l'anxiété

Chez le chat, le stress peut entraîner une inflammation de la vessie à l'origine de ce que l'on appelle la cystite Idiopathique. A ce sujet il faut a tout prix éviter les punitions qui augmentent l'anxiété et qui par conséquent aggravent la malpropreté.

  • L'infection urinaire 

Elle représente seulement 5% des cas de cystite chez le chat contrairement à l'homme et au chien ou elles sont beaucoup plus fréquentes . 

 

Une analyse urinaire est l'examen de choix pour faire la différence entre ces diverses causes

 

2/ les origines comportementales 

 

Plusieurs questions seront passées en revue :

 

  • Votre chat est il stérilisé ?

 Si ce n'est pas le cas le marquage urinaire principalement sur des parois verticales est un comportement normal !

 

Les mâles non castrés peuvent marquer jusqu'à 22 fois par heure !!

 

Il est temps de penser à la stérilisation !

 

 

  • Y’a-t-il eu un changement dans la vie ou l’environnement de votre chat (arrivée/départ d’un nouvel animal, ou d’un humain)?
  • Avec vous changé le bac à litière, la litière en tant que telle, avez-vous changé le bac de place, est-il dans un endroit passant, bruyant? La litière est elle bien éloignée de la nourriture ?
  • Certains chats refuseront la litière parfumée, poussiéreuse, les bacs fermés, les bacs près du lave linge , etc.
  • Avez-vous une famille multi-chats et, si c’est le cas, avez-vous assez de bacs à litière (on considère qu’on devrait avoir un bac de plus que le nombre de chats dans la famille et que ces bacs ne devraient pas être les uns à côtés des autres)?
  • Si votre maison a plusieurs étages : avez-vous un bac à litière par étage?
  • Si vous avez plusieurs chats, est-ce que l’un d’entre eux pourrait en intimider un autre? Certains chats sont très bons pour faire de l’intimidation silencieuse : ils ne font que se placer dans un cadre de porte, un escalier ou dans un passage étroit et empêchent les autres de passer simplement par un langage silencieux ou encore par des coups de pattes/crachements qui peuvent passer facilement inaperçus : pour ces raisons, entre autres, les bacs ne devraient pas être tous au même endroit.

 

Des solutions existent , n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire si les problèmes persistent